Je ne suis pas la première à ponctuer mes randonnées d'arrêts pour observer des éléments dans la nature qui captent mon attention. Je suis particulièrement attirée par les détritus que je ramasse sans me censurer, simplement parce que je trouve la forme ou la texture intéressantes. 

La poésie se manifeste lorsque j'étale les objets et que je crée des associations avec des tableaux qui n'étaient pas encore terminés. Découvertes, surprises, souvenirs, humour, nostalgie, mémoire, autant d'évocations  pour leur donner un nouveau sens.

Ainsi les objets reprennent vie et nous racontent des histoires.